Webservice - Les flux

Retrouvez ici tous les flux (WMS/WFS/WMTS/WCS/CSW)

Les flux de données rendent accessibles les données de la plateforme   aux utilisateurs des outils SIG et Web SIG les plus courants et sans avoir à dupliquer les données source sur chaque poste.

Ils respectent des standards internationaux de l’OGC permettant ainsi d’assurer une interopérabilité entre applications et serveurs de données.

Les flux

Les standards utilisés sont :

  • le WMS ou Web Map Service (pour consulter les données sous forme d’images)
  • le WMTS ou Web Map Tile Service, est un standard décrivant la manière de diffuser des données cartographiques sous forme de tuiles prédéfinies.
  • le WFS ou Web Feature Service (pour travailler sur les données sous forme d’entités vecteur – téléchargement, buffer …)
  • le WCS ou Web Coverage Service – en accès authentifié comme partenaire (pour travailler sur les données raster – téléchargement, traitements d’image …)
  • le CSW ou Catalog Service for the Web (pour consulter des métadonnées)

L’utilité des flux de données est multiple :

  • Ils évitent de passer par la duplication de données très volumineuses sur des supports de stockage physique.
  • Ils réduisent les risques d’usage de données obsolètes. En effet, les données sont mises à jour pour tous les utilisateurs en une fois au niveau des serveurs de la géoplateforme CIGAL.
  • L’administration des données est centralisée au lieu d’être réalisée par chacun des utilisateurs localement.
  • Ils évitent d’être dépendant d’un éditeur de logiciel spécifique puisque les standards sur lesquels ils reposent sont reconnus par la plupart des outils SIG actuels.

L’usage des flux WMS et WFS est très répandu et bien géré par la plupart des outils SIG actuels.

Vous trouverez de l’aide sur ce sujet avec les liens suivants :

  • La page du site de l’IGN consacrée à l’usage des flux du Géoportail. Des documents décrivent la méthodologie pour les principaux outils SIG bureautiques utilisés en France (GeoConcept, QGIS, MapInfo et ArcGIS). Notez que les parties consacrées à l’inscription sur le site de l’API du Géoportail et à l’authentification ne sont pas utiles pour se connecter aux flux de notre géoplateforme.
  • Le kit de formation GéoBretagne sur les web services SIG
  • Pour les utilisateurs de QGIS, la documentation officielle du produit décrit en détails comment se connecter à des flux. Pour la version 1.8 : la page consacrée au sujet est intitulée Les données OGC ;
  • Pour les utilisateurs de ArcGIS, la documentation officielle du produit est également disponible en ligne (pour les version 10.2 et au-delà). Plusieurs pages concernent l’exploitation des flux dans ArcGIS. Vous pouvez y accéder à partir de la page suivante : A propos de l’utilisation de couches de service OGC.
  • Enfin l’agrocampus de Rennes a mis en place une plateforme de formation moodle.

Notez que les flux passent par une connexion internet. Il en résulte que vous devez avoir correctement paramétré votre outil SIG pour qu’il reconnaisse le proxy internet de votre organisme.

Pour ajouter de nouvelles couches issues des flux de la plateforme vous aurez besoin de leurs adresses internet. Elles sont listées dans la section ci-dessous.

Les flux de données